COMMUNIQUÉS DE PRESSE 20 janvier 2018

Bangladesh : la Banque mondiale appelle à un accroissement de l’aide alors que la crise des Rohingya s’amplifie

DACCA, 20 janvier 2018 – Alors que la crise provoquée par l’afflux de réfugiés Rohingya dans le sud du Bangladesh continue de s’amplifier à un rythme rapide, la Banque mondiale plaide pour un soutien urgent aux communautés d’accueil ainsi qu’aux réfugiés en situation d’extrême vulnérabilité. 

Après s’être rendue dans les camps de réfugiés de la région de Cox’s Bazar, la vice-présidente de la Banque mondiale pour l’Asie du Sud a loué l’accueil des autorités et la population bangladaises face aux arrivées massives de Rohingya ayant fui les violences au Myanmar. Annette Dixon a fait part de la disponibilité de la Banque mondiale pour collaborer avec les autorités et venir en aide à la population locale et déplacée.

« L’ampleur de l’afflux de réfugiés est immense. Des rangées de tentes en plastique et en bambou s’étendent à perte de vue sur des collines dénudées. Cette situation exerce une pression colossale sur les infrastructures et les services ainsi que sur les ressources en eau et l’environnement. Avec l’arrivée de la mousson, les problèmes sanitaires et les risques de catastrophe naturelle vont encore s’aggraver », a-t-elle souligné.

Annette Dixon s’est rendue dans des camps officiels et des abris de fortune, où elle a pu s’entretenir avec des Rohingya et des membres des communautés d’accueil. Elle a également visité des centres d’enregistrement des réfugiés, de soins et de distribution de nourriture, ainsi que des espaces prévus pour la prise en charge des enfants et l’accueil des femmes. Ces dispositifs aident les Rohingya à faire face à l’urgence, mais sont insuffisants pour se reconstruire.

« Les habitants et les autorités du Bangladesh ont fait preuve d’une grande générosité face à la détresse des Rohingya. Dès le début de la crise, et de concert avec le gouvernement bangladais, les ONG locales et internationales et les partenaires de développement ont accru leur soutien. Ces efforts ont permis de sauver des milliers de vies, a rappelé Annette Dixon. Mais ils ne suffisent pas compte tenu de l’ampleur des besoins. Si le gouvernement sollicite notre aide, nous pouvons mobiliser plus de ressources pour répondre aux besoins des communautés d’accueil et des Rohingya, en faisant en sorte que la population locale puisse continuer de tirer les fruits de cette aide après le départ des réfugiés. »

La vice-présidente de la Banque mondiale a rencontré des représentants des autorités locales et des nombreuses ONG et organisations humanitaires bangladaises et internationales qui portent secours aux Rohingya dans la région de Cox’s Bazar.

Auparavant, à l’invitation du gouvernement, elle a pris la parole lors du Forum sur le développement du Bangladesh, qui s’est tenu à Dacca, et a salué les avancées remarquables accomplies par le pays en matière de réduction de la pauvreté et de développement.

« Le Bangladesh nous donne une grande leçon de développement : il est parvenu à réduire de moitié le nombre de personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté et à offrir plus d’opportunités à tous ses habitants. Ce pays est aussi à l’aube d’une autre transformation : celle d’un pays qui ambitionne de devenir une économie à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. La Banque mondiale est déterminée à aider le Bangladesh à s’attaquer aux aspects cruciaux de ce projet », a déclaré Annette Dixon au terme d’une visite de cinq jours dans le pays.

La Banque mondiale a considérablement accru son soutien au Bangladesh ces dernières années. Ses engagements ont plus que doublé en cinq ans, pour avoisiner actuellement les 10 milliards de dollars.

La Banque mondiale a figuré parmi les premiers partenaires de développement du Bangladesh au lendemain de son indépendance. Elle a alloué depuis près de 27 milliards de dollars à ce pays sous la forme de dons ou de crédits sans intérêts.


Contacts

Washington
Elena Karaban
(202) 473-6768
ekaraban@worldbank.org
Dhaka
Mehrin Ahmed Mahbub
(880-2) 8159001
mmahbub@worldbank.org
Api
Api