COMMUNIQUÉS DE PRESSE 04 août 2017

Burkina Faso : la Banque mondiale approuve un financement de 60 millions de dollars pour renforcer les collectivités locales

WASHINGTON, 4 août 2017—La Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un don de l’Association internationale de développement (IDA)* d’un montant de 60 millions de dollars en faveur du Burkina Faso. Cette opération constitue un financement additionnel au Programme d’appui aux collectivités locales (PACT), dont l’objectif est de renforcer les capacités de l’administration nationale en matière de décentralisation ainsi que les moyens institutionnels des communes dans toutes les régions du pays. Le projet s’efforce également d’accroître la participation citoyenne à la gouvernance locale.

Le PACT vient soutenir les priorités de réforme des institutions publiques que se sont fixées les autorités du pays. Il favorisera l’amélioration de la prestation des services à l’échelon des collectivités territoriales et contribuera à la décentralisation des services publics et au renforcement de la gouvernance locale, ces deux éléments constituant une étape indispensable pour l’amélioration des services rendus aux citoyens burkinabé.

« Ce financement supplémentaire appuiera le processus de décentralisation en améliorant le cadre d’exercice et l’efficacité opérationnelle des collectivités territoriales, conformément au Plan national de développement économique et social (PNDES), et plus précisement à son objectif visant à renforcer la décentralisation et à promouvoir la bonne gouvernance locale. Ces ressources additionnelles permettront non seulement d’améliorer la fourniture des services publics mais aussi de favoriser un développement solidaire au Burkina Faso », a déclaré Cheick Kanté, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso.

* L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 75 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,5 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités de développement dans 113 pays. Le volume annuel de ses engagements s’est élevé en moyenne à 18 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 54 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2018/010/AFR

Contacts

Ouagadougou
Lionel Yaro
(226) 25 49 63 00
lyaro@worldbank.org
Washington
Ekaterina Svirina
(202) 458-1042
esvirina@worldbank.org
Api
Api