COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La Banque mondiale octroie 75 millions de dollars à la République démocratique du Congo pour aider les agriculteurs

22 mars 2017


WASHINGTON, le 22 mars 2017— La Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un crédit additionnel de 75 millions de dollars pour le Projet d’appui à la réhabilitation et la relance du secteur agricole en République démocratique du Congo (RDC), afin de renforcer la productivité agricole et améliorer la commercialisation des récoltes et des produits de l’élevage dans les zones d’intervention et, ainsi, élargir les perspectives des bénéficiaires. Il intégrera également deux nouveaux territoires, Libenge et Bongandanga.

« Ce financement additionnel aura des retombées économiques directes pour plus de 185 000 ménages agricoles ainsi qu’un certain nombre d’autres acteurs du secteurs, contribuant ainsi au bien-être économique de la RDC tout entière », explique Nora Kaoues, chef d’équipe du projet à la Banque mondiale.

En RDC, le secteur agricole, comme d’autres secteurs économiques, est marqué par quinze années de guerre civile, à l’origine de graves déficits sur le plan des infrastructures et des institutions. Des contraintes systémiques continuent de plomber l’environnement des affaires et les services de support (connectivité rurale, infrastructures énergétiques et systèmes de vulgarisation).

Le gouvernement a pour objectif de réduire la pauvreté rurale à l’horizon 2020 en rétablissant et modernisant les systèmes de production agricole, en renforçant la nutrition et la sécurité alimentaire et en mobilisant un volume conséquent d’investissements publics et privés. Ce financement additionnel permettra de développer des initiatives transversales portant sur la nutrition, sur des pratiques agricoles adaptées aux enjeux du changement climatique, sur l’égalité hommes-femmes et sur la création d’emplois.

Ce financement s’inscrit parfaitement dans la stratégie d’aide de la Banque mondiale pour la RDC, dans la mesure où il apportera un soutien considérable aux efforts du gouvernement visant à mettre fin à l’extrême pauvreté et à la malnutrition, en éliminant la faim, en améliorant la sécurité alimentaire et la nutrition et en promouvant une agriculture durable. Par ailleurs, il est en cohérence avec les grandes initiatives stratégiques en faveur de la RDC, de la région des Grands Lacs et de l’Afrique subsaharienne, à savoir notamment le deuxième pilier de la stratégie pour l’Afrique de la Banque mondiale (vulnérabilité et résilience) et le Business plan pour le climat en Afrique.

Contacts médias
À Kinshasa
Louise Mekonda Engulu
Téléphone : +243-0817-005-215
lengulu@worldbank.org
À Washignton
Ekaterina Svirina
Téléphone : 1 (202) 458-1042
esvirina@worldbank.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2017/081/AFR