COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La Banque mondiale approuve un prêt de 1 milliard de dollars à l’Égypte pour soutenir la création d’emplois et la croissance inclusive

20 décembre 2016


WASHINGTON, 20 décembre 2016 — Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé ce jour une opération de financement à l’appui des politiques de développement d’un montant de 1 milliard de dollars en faveur de l’Égypte en appui au programme de réformes économiques mené par le gouvernement dans les principaux secteurs de l’économie.  Il s’agit de la deuxième opération de ce type portant sur l’assainissement budgétaire, les énergies renouvelables et la compétitivité.

« Nous sommes heureux de continuer à soutenir l’ambitieux programme de réformes du pays en mettant particulièrement l’accent sur la création d’emplois et la stimulation de la compétitivité des entreprises égyptiennes », se félicite Asad Alam, directeur des opérations de la Banque mondiale pour l’Égypte, le Yémen et Djibouti.  

Cette opération soutient le programme inclusif de réformes économiques du pays, et les efforts déployés pour créer des emplois, stimuler la croissance et attirer de nouveaux investissements en sont un aspect essentiel. Sa réalisation passe par un environnement économique propice à une plus grande viabilité des finances publiques, qui favorise la sécurité et l’efficacité énergétiques et l’investissement dans ce secteur, et qui aide à améliorer le cadre d’activité des petites et moyennes entreprises en réduisant les lourdeurs bureaucratiques, en abaissant les barrières à l’entrée et en promouvant de meilleures politiques de concurrence.  Le programme de financement à l’appui des politiques de développement repose sur la collaboration avec des partenaires de développement, notamment la Banque africaine de développement qui fournit un financement parallèle de 500 millions de dollars.
 
« Les politiques soutenues par le programme aideront le secteur privé à créer des emplois et à promouvoir la transparence dans le fonctionnement des secteurs clés que sont la finance, l’industrie et l’énergie », font savoir Ashish Khanna et Ibrahim Chowdhury, les chefs de ce programme à la Banque mondiale. « Le programme de financement à l’appui des politiques de développement vise, entre autres, à apporter des changements significatifs au profil énergétique de l’Égypte, grâce notamment à l’adoption de mesures axées sur la modernisation des secteurs de l’électricité et du pétrole et à l’accroissement de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique du pays ».

La Banque mondiale finance des programmes et des projets visant à réduire la pauvreté et à promouvoir une prospérité partagée au profit du peuple égyptien à travers l’investissement dans des secteurs clés tels que la protection sociale, l’énergie, les transports, l’eau et l’assainissement, l’agriculture et l’irrigation, les logements sociaux et les soins de santé primaires. Elle apporte également son appui pour des projets à forte intensité de main-d’œuvre et des financements pour les micro et petites entreprises. Le portefeuille actuel de la Banque mondiale en Égypte comprend 25 projets représentant des engagements d’un montant total de 8,5 milliards de dollars.

Contacts médias
À Washington
Will Stebbins
Téléphone : +1 (202) 458-7883
wstebbins@worldbank.org
Au Caire
Eman Wahby
Téléphone : +202 2574-1670
ewahby@worldbank.org





Bienvenue