COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Déclaration du président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, à l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté

17 octobre 2016


DACCA (Bangladesh), 17 octobre 2016 – À l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté, le président du Groupe de la Banque mondiale Jim Yong Kim revient dans la déclaration suivante sur les progrès accomplis au cours de l’année écoulée dans la collecte de données sur la pauvreté :

« Pour le Groupe de la Banque mondiale, c’est tous les jours la Journée pour l’élimination de la pauvreté. Aujourd’hui, à l’occasion de cette journée internationale célébrée sous l’égide des Nations Unies, nous nous associons à l’ensemble de nos partenaires pour célébrer les grandes avancées accomplies par les pays à travers le monde. Mais c’est aussi pour nous le moment de faire le point sur nos progrès et notre objectif de mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici à 2030.

Nous savons que nous n’atteindrons pas cet objectif si nous ne parvenons pas à collecter des données fiables. Il y a un an, je m’étais engagé à ce que le Groupe de la Banque mondiale collabore avec ses partenaires dans les pays en développement et les organisations internationales pour garantir la réalisation d’enquêtes plus fréquentes et de meilleure qualité, en particulier dans les pays les plus pauvres, et nous permettre ainsi d’évaluer dans quelles mesure les conditions de vie des populations s’amélioraient. Notre engagement était le suivant : faire en sorte qu’à partir de 2020 les 78 pays les plus pauvres du monde effectuent des enquêtes auprès des ménages tous les trois ans.

Un an après, je suis fier de pouvoir dire que nous progressons dans cette voie. En Afrique subsaharienne, une région du monde où le déficit de données est considérable, des enquêtes sont déjà en cours ou prévues au cours des deux prochaines années dans 41 pays sur 48, et nous contribuons au financement d’au moins 32 d’entre elles. Rappelons qu’en 2012, 27 pays seulement sur ces 48 disposaient d’au moins deux enquêtes comparables depuis 1990 pour suivre l’évolution de la pauvreté.

Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté, je voudrais renouveler notre appel à la mobilisation en faveur de la plus grande des missions : mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. En focalisant nos ressources sur trois axes fondamentaux — une croissance économique durable et solidaire, l’investissement dans le capital humain et le renforcement de la résilience aux chocs — et en mesurant nos avancées, nous pourrons atteindre nos objectifs. Grâce aux efforts inlassables fournis par les gouvernements, par nos partenaires, nos actionnaires et notre personnel, je sais que nous pouvons faire en sorte que nos aspirations pour les pauvres coïncident avec celles des pauvres. »

Contacts médias
À Washington
Serene Jweied
Téléphone : +1 (202) 473-8764
sjweied@worldbankgroup.org

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2017/077/EXC