COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La Banque mondiale aide le Congo à améliorer ses statistiques au service du développement

09 juin 2014


WASHINGTON, 9 juin 2014 - Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un crédit de l’IDA* d’un montant de 4,8 millions de dollars pour la mise en place d’un système statistique fiable, capable d’aider les autorités de la République du Congo à mieux évaluer la situation et les politiques publiques du pays sur le plan économique et du développement.

« La Banque mondiale continue d’accompagner les efforts entrepris par le Congo pour devenir une économie émergente, souligne Eustache Ouayoro, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la République du Congo. Grâce à ce projet, les autorités vont pouvoir renforcer leurs capacités statistiques et mieux cibler leurs interventions, notamment pour lutter contre la pauvreté et les inégalités hommes-femmes. »

Le nouveau Projet de renforcement des capacités statistiques permettra à l’État d’être davantage en mesure de produire des données (ventilées par sexe notamment) et de les exploiter, à des fins d’analyse et de prise de décisions. Il contribuera également à optimiser la coordination entre ministères et départements, et à mieux cerner les résultats obtenus dans les grands secteurs relevant des services publics, à savoir notamment l’éducation et la santé.

Le projet va permettre d’attirer du personnel qualifié, de moderniser les systèmes statistiques au moyen des technologies de la communication, de rehausser la qualité des données et de renforcer leurs modes d’utilisation et de diffusion. Il soutiendra l’acquisition et la maintenance d’ordinateurs, d’outils de gestion des données et d’autres systèmes de collecte et d’analyse de données. Enfin, il facilitera le développement de nouveaux produits statistiques sur les profils démographiques et les activités sociales, l’économie et les finances et les conditions de vie des ménages.

Pour Franck M. Adoho, chef d’équipe du projet à la Banque mondiale, « la qualité de la conception et de l’actualisation des politiques est vitale pour renforcer l’investissement privé, créer des emplois et faire en sorte que le Congo progresse sur le plan de l’éducation et de la santé. La conception de politiques efficaces passe par des données statistiques précises et fiables ».

* L’Association internationale de développement (IDA), une institution de la Banque mondiale fondée en 1960, accorde des dons et des crédits sans intérêts aux pays les plus pauvres afin de les aider à mettre en œuvre des programmes qui stimulent la croissance économique, contribuent à la réduction de la pauvreté et améliorent les conditions de vie des pauvres. L’IDA est l’un des principaux bailleurs d’aide aux 82 pays les plus déshérités du monde, dont 40 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA bénéficient concrètement à 2,5 milliards de personnes vivant avec moins de deux dollars par jour. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 108 pays. Le volume annuel de ses engagements est en constante augmentation et a représenté en moyenne 16 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 50 % de ce montant environ étant destiné à l’Afrique.



Contacts médias
À Brazzaville
Clementine Maoungou
Téléphone : +242-22-81-4638
cmaoungou@worldbank.org
À Washington
Aby K. Toure
Téléphone : 202-473-8302
akonate@worldbank.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2014/561/AFR

Api
Api