COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La Banque mondiale aide le Gabon à diversifier son économie et à créer des emplois pour les femmes et les jeunes

11 mars 2014


WASHINGTON, le 11 mars 2014 – Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé un financement visant à aider le Gabon à diversifier son économie et à réduire la pauvreté en améliorant l’environnement de l’entreprise et en favorisant le développement des petites et moyennes entreprises (PME). La création d’emplois et de savoir-faire nouveaux qui en découlera devrait bénéficier à 25 500 Gabonais, dont la moitié de femmes, d’ici la fin du projet, en 2019.

Le prêt de 18 millions de dollars alloué par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) est destiné au Projet de promotion de l’investissement et de la compétitivité, dont l’objectif est de soutenir la stratégie poursuivie par le gouvernement gabonais en vue de renforcer l’attractivité du pays et de développer de nouveaux secteurs d’activité. Ce projet appuiera notamment la création d’un guichet unique pour les entreprises et la mise en place d’un système d’enregistrement simplifié reposant sur une base de données électronique en ligne. Il comprend une assistance technique destinée à la nouvelle agence créée à cet effet ainsi que la formation des personnels chargés du registre des entreprises.

« Les résultats du Gabon en matière de développement humain ne sont pas à la hauteur de ceux obtenus par d’autres pays ayant un revenu par habitant équivalent, et un tiers de ses habitants vit dans la pauvreté, souligne Gregor Binkert, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Gabon. À travers le Projet de promotion de l’investissement et de la compétitivité, nous nous réjouissons de pouvoir aider le Gabon à rationaliser et simplifier l’environnement de l’entreprise et à faciliter la création de nouvelles PME, en contribuant ainsi à faire bénéficier de nombreuses familles de nouvelles compétences et de meilleurs revenus. »

Alors que le Gabon a connu au cours de la décennie écoulée une forte croissance économique portée notamment par la production de pétrole et de manganèse, il accuse un taux de chômage de 16 %, dont les jeunes et les femmes sont les premières victimes. Le projet approuvé aujourd’hui cible spécifiquement ces deux groupes de la population en favorisant des conditions propices au développement des PME ; il soutient à ce titre la création d’un centre d’affaires pour les femmes qui vise à fournir conseils et formations aux entrepreneurs et à faciliter leur accès à des débouchés.

« Face au déclin des réserves pétrolières du Gabon, le gouvernement centre sa nouvelle stratégie sur la diversification de l’économie en améliorant le climat de l’investissement, en développant les compétences et en aidant les PME, indique pour sa part Zouera Youssoufou, responsable des opérations de la Banque mondiale au Gabon. L’objectif central de ce projet, qui soutient la stratégie économique du gouvernement, permettra d’offrir à de nombreux ménages pauvres, et tout particulièrement aux femmes chefs de famille, la possibilité de créer leur propre activité génératrice de revenus. »

Le projet portera également sur la mise en place d’un concours destiné à repérer et soutenir les projets de création d’entreprise les plus prometteurs dans différents secteurs d’activité. Il aidera ceux qui souhaitent créer leur petite entreprise, et en particulier les femmes et les jeunes, à accéder aux services financiers indispensables à la conception de tout projet d’entreprenariat.

« Il faut disposer de procédures efficaces pour l’enregistrement des entreprises — cet élément a fait l’objet d’une large reconnaissance au cours des dernières décennies et dans le monde entier, note Alexandre Laure, chef d’équipe du projet à la Banque mondiale. La création d’un système de registre des entreprises qui soit simple, sûr, transparent et prévisible au Gabon favorisera la formalisation de l’emploi dans le monde de l’entreprise, de même que la création d’emplois et la réduction de la pauvreté. »

Contacts médias
À Washington
Aby Toure
Téléphone : (202) 473-8302
akonate@worldbank.org
À Libreville
Patrice Oveng
Téléphone : 241 738171
petongoveng@worldbank.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2014/362/AFR

Api
Api