COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Les Nations Unies et le Groupe de la Banque mondiale présentent un programme visant à mobiliser des financements pour l’initiative Énergie durable pour tous

27 novembre 2013

NEW YORK, 27 novembre — Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, et le Président du Groupe de la Banque mondiale, M. Jim Yong Kim, ont annoncé aujourd’hui une action concertée des États, des organismes internationaux, de la société civile et du secteur privé afin de mobiliser les financements nécessaires pour assurer un accès universel aux services énergétiques modernes comme l’éclairage, les modes de cuisson propres et l’électricité à des fins productives dans les pays en développement, et pour améliorer le rendement énergétique, surtout dans les pays les plus consommateurs d’énergie.

À l’issue d’une réunion du Conseil consultatif de l’initiative Énergie durable pour tous (SE4ALL) qu’ils ont co-présidée, ils se sont félicités de la montée en puissance du projet.

« L’énergie tire la croissance et ouvre des débouchés », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies. « Nous comptons sur l’ensemble des intervenants pour donner l’exemple et amplifier et accélérer les opérations qui permettront de fournir à tous une énergie propre, efficiente et durable. Les nombreuses annonces formulées aujourd’hui témoignent de la détermination des partenaires à tracer la voie à suivre. ».

On citera parmi ces annonces celle concernant le programme brésilien « De la lumière pour tous », qui a atteint le tournant décisif des 15 millions de bénéficiaires et porte ainsi à plus de 99 % la part de la population ayant accès à l’électricité. La Norvège s’est engagée à financer à hauteur de 2 milliards de NOK environ les activités en faveur de l’énergie durable et de l’efficacité  énergétique en 2014. Bank of America a annoncé que son « obligation verte » (Green Bond), la première du genre au plan mondial, a mobilisé 500 millions de dollars EU sur trois ans, dans le cadre de l’engagement de la banque à consacrer en dix ans 50 milliards dollars EU aux activités en faveur de l’environnement. Le Fonds de l'OPEP pour le développement international a annoncé l’établissement d’un fonds renouvelable de 1 milliard de dollars EU pour l’accès à l’énergie, et le Programme des Nations Unies pour le développement la création d’une plateforme pour les solutions énergétiques inspirées par la base en vue de développer l’accès à l’énergie à l’échelon des pays. Le Programme d'assistance à la gestion du secteur énergétique du Groupe de la Banque mondiale a lancé l’Initiative CEETI, conçue pour transformer l’efficacité énergétique des villes, qui couvre 50 villes dans le monde.

Les deux dirigeants ont également annoncé que des évaluations énergétiques avaient été engagées dans 42 pays où 361 millions de personnes vivent sans électricité. Douze au moins seront achevées d’ici à avril 2014, et serviront d’assise à l’élaboration des prospectus d’investissement dans l’énergie de chaque pays. Un Comité financier créé ce jour par le Conseil consultatif de l’initiative pilotera les activités destinées à mobiliser les investissements nécessaires à leur réalisation.

« Le financement est l’élément déterminant de la réalisation de ces objectifs » a déclaré le Président du Groupe de la Banque mondiale, M. Kim. « Pour atteindre nos buts en matière d’accès à l’énergie, de rendement énergétique et d’énergie renouvelable, nous devons mobiliser, à partir d’aujourd’hui et jusqu’à 2030, de 600 à 800 milliards dollars EU supplémentaires par an. Nous allons prendre des mesures immédiates dans les pays où une action urgente s’impose. Dans certains d’entre eux, une personne sur dix seulement a accès à l’électricité. Il est temps que cela change. »

M. Kim a par ailleurs précisé que le Conseil consultatif de l’initiative réclamait une intensification rapide des opérations à l’appui de l’amélioration du rendement énergétique, surtout dans les pays de l’OCDE, qui comptent les plus gros consommateurs d’énergie au monde. Le Danemark et le Programme des Nations Unies pour le développement ont créé une plateforme d’échange sur l’efficacité énergétique afin de favoriser ce processus.

Kandeh Yumkella, Représentant spécial du Secrétaire général et Directeur général de l’initiative, a souligné que de nombreux partenaires souscrivent à l’Initiative, et militent en outre pour que l’énergie soit au cœur de toute issue négociée concernant un Programme de développement pour l’après-2015.

« Quatre-vingt-un pays participent aujourd’hui à cette initiative, », a-t-il déclaré. « Leur action est complétée par celle d’entreprises et d’associations privées, et par des groupes de la société civile. Nous poursuivrons notre collaboration avec les principales parties prenantes pour mettre l’énergie durable à la portée de tous, et mener les interventions qui transformeront leur vie. »

Contacts médias
At the World Bank Group

Christopher  Neal
Téléphone : +1 202 473-2049, mobile: 202-468-9710

At the United Nations Sustainable Energy for All Initiative (SE4ALL)

Anthony Kamara
Téléphone : +43-699-1458-3402

At the United Nations Department of Public Information

Wynne Boelt
Téléphone : +1 212-963-8264

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2014/206/SDN