Cette page en :

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La Banque mondiale et Djibouti signent un accord sur la prospection de l’énergie géothermique

13 octobre 2013

WASHINGTON, 13 octobre 2013 –  Le Groupe de la Banque mondiale et Djibouti ont signé aujourd’hui des accords de financement portant sur un projet visant à exploiter les ressources volcaniques de Djibouti pour produire de l’énergie géothermique. L’IDA, institution de la Banque mondiale dédiée aux pays les plus pauvres de la planète, fournira au Projet de production d’énergie géothermique un crédit d’un montant de 6 millions de dollars assorti de conditions très avantageuses. Ce projet pourrait réduire les coûts énergétiques du pays et faciliter l’accès de tous les habitants de Djibouti à l’électricité.

Les accords de crédit et de don ont été signés par Ilyas Moussa Dawaleh, ministre des Finances et de l’Économie de Djibouti, et Inger Andersen, vice-présidente de la Banque mondiale pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

« L’énergie géothermique peut jouer un rôle important dans la politique énergétique de Djibouti dont l’objectif est de faire en sorte que les énergies vertes couvrent la totalité des besoins énergétiques du pays à l’horizon 2020 », déclare Ilyas Moussa Dawaleh. « Tous nos concitoyens devraient avoir accès à une source d’électricité fiable et abordable, essentielle au développement économique et au bien-être de la population ».

Le projet aidera Djibouti à évaluer la viabilité commerciale des ressources géothermiques dans la caldeira de Fiale, située dans la région du lac Assal. Le développement de capacités de production d’énergie géothermique pourrait permettre à Djibouti de satisfaire entièrement sa demande de pointe, à atténuer sa dépendance énergétique et à réduire de 70 % les coûts de production de l’électricité. Une énergie géothermique propre, en outre, réduirait les émissions de dioxyde de carbone et permettrait à la population de vivre dans un environnement plus sain.

« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec plusieurs partenaires de développement pour concrétiser ce projet », commente Inger Andersen. « Grâce à cette collaboration, nous pensons que l’apport de techniques de pointe dans la prospection géothermique à Djibouti peut changer véritablement la donne ».

Le projet, dont le coût total se monte à 31 millions de dollars, sera financé aussi par le Fonds de l’OPEP pour le développement international (FODI), la Banque africaine de développement (par le biais du Fonds africain de développement), le Fonds danois pour l’énergie durable en Afrique et l’Agence française de développement. Les autorités de Djibouti, pour leur part, contribueront à hauteur de 500 000 dollars.

S’agissant de la participation du Groupe de la Banque mondiale, le projet est financé par l’Association internationale de développement (IDA), institution fondée en 1960 pour venir en aide aux pays les plus pauvres du monde en leur accordant des prêts sans intérêts (appelés crédits) et des dons pour la mise en œuvre de projets de nature à stimuler la croissance économique, à atténuer la pauvreté et à améliorer les conditions de vie des populations défavorisées. L’IDA est l’une des principales sources d’aide pour les 82 pays les plus déshérités de la planète. Ses ressources contribuent à améliorer l’existence de 2,5 milliards de personnes vivant avec moins de deux dollars par jour. Depuis 1960, l’IDA a soutenu des activités de développement dans 108 pays. Le volume annuel de ses engagements, en constante augmentation, s’est monté en moyenne à environ 15 milliards de dollars au cours des trois dernières années.

La Banque mondiale a aiguillé aussi vers le projet des ressources provenant du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et du Plan mondial de développement de la géothermie (GGDP) par l’intermédiaire du Programme d’assistance à la gestion du secteur énergétique (ESMAP). Ces deux fonds fiduciaires, administrés par le Groupe de la Banque mondiale, ont octroyé des dons de 6,04 millions et 1,1 million de dollars au projet.

Contacts médias
À Washington

Irene Sitienei
Téléphone : + 202 458-0175

À Djibouti

Homa-Zahra  Fotouhi
Téléphone : +253-21 35-1090