Cette page en :

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Signature d’un accord d’assistance technique avec le Gabon pour améliorer les dépenses publiques, diversifier l’économie et appuyer le secteur minier

06 février 2012

LIBREVILLE, le 6 février  2012 - La Banque mondiale et la République Gabonaise ont signé le 30 janvier un accord d'assistance technique de deux (2) millions de dollars américains qui permettra à ce pays d’Afrique centrale d’améliorer l’efficacité des dépenses publiques et d'identifier des sources potentielles de croissance afin de consacrer des ressources supplémentaires au programme de développement ambitieux du Gouvernement.

L'accord, qui a été conclu à Libreville, couvre quatre domaines:

  1. Gestion des ressources publiques à travers une gestion plus efficiente, notamment en matière de la dette publique et l'amélioration du système fiscal;
  2. Diversification économique : Identification de nouvelles sources de croissance, non seulement dans les ressources naturelles, mais aussi dans les secteurs des services financiers, des technologies de l'information et de la communication, et le tourisme;
  3. Industries extractives : appui à la mise en place d’un cadastre minier; développement des ressources gazières ; réduction du torchage du gaz ; et
  4. Gestion du secteur des transports.

« En mettant l’accent sur la gouvernance et le renforcement des capacités du secteur public, cet accord de services est une application pratique de la nouvelle stratégie de la Banque mondiale  pour l'Afrique, à travers laquelle la Banque s’engage à travailler en collaboration avec les États africains pour améliorer les finances publiques – ceci pour permettre la fourniture de services indispensables à la population», a déclaré Mme Zouera Youssoufou, Représentante résidente de la Banque mondiale au Gabon. «L'aide au savoir est un atout essentiel pour un pays à revenus intermédiaires comme le Gabon qui cherche à atteindre de nouveaux sommets. Notre intention est de l’accompagner jusqu’au bout », a-t-elle ajouté.

L'accord, qui prend effet immédiatement, est le résultat d’un partenariat de longue date qui s'inscrit en droite ligne dans la stratégie de développement à trois piliers du gouvernement gabonais, dont l’objectif est de transformer le pays en une économie émergente d'ici 2025. Afin d'atteindre cet objectif, le gouvernement a décidé d'augmenter le budget alloué à l'investissement public au cours de la période 2010-2016.

« Cet accord de services avec la Banque mondiale nous aidera à identifier en toute confiance les réformes nécessaires à la diversification et à la dynamisation de notre économie », a souligné Mr. Magloire Ngambia, Ministre gabonais de l'Economie, du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme.

Contacts médias
COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :