Du 17 au 21 avril : Suivezles webconférences internationales des Réunions de printemps.Voir le programme

ARTICLE 10 août 2017

Une aide financière innovante pour les PME indiennes en phase de démarrage

Image

En Inde, les micro, petites et moyennes entreprises ou MPME représentent plus de 80 % du parc des entreprises industrielles ; elles emploient 117 millions de personnes et contribuent à quelque 40 % de la production et des exportations manufacturières. Plus de la moitié des MPME indiennes sont établies dans des zones rurales, où elles maillent le territoire des États pauvres du pays. Ces entreprises jouent ainsi un rôle important dans la promotion d’une croissance économique sans exclus et dans la réduction de la pauvreté.

Aussi les MPME pourraient-elles contribuer considérablement à l’absorption de cette main-d’œuvre en créant des emplois salariés mais aussi par le biais de l’entrepreneuriat. Or, leurs difficultés d’accès à des financements entravent lourdement leur développement, leur compétitivité, leur capacité de résistance aux chocs et, in fine, leur potentiel de création d’emplois. Selon le recensement de 2006-07, près de 87 % des MPME indiennes devaient s’autofinancer, faute d’accéder à d’autres sources de fonds.

C’est dans ce contexte que s’inscrit un projet de la Banque mondiale approuvé en 2015 et conçu pour . Avec une enveloppe de 550 millions de dollars, cette opération vise à promouvoir des produits, des dispositifs et des outils financiers innovants au service des MPME. Il s’agit du premier prêt de la Banque mondiale alloué à l’Inde dans le but de soutenir le développement de modes de financement par l’emprunt pour les start-up, mais aussi de produits de financement spécifiques à la franchise.

Car ce type d’aide financière au démarrage est quasiment inexistant en Inde, où les PME ne disposent pas non plus de produits de capital-risque intermédiaire (dette mezzanine). Pour les petites entreprises, cette absence d’options de financement par l’emprunt se traduit par un plus faible essor et une moindre capacité à pouvoir saisir des opportunités commerciales.

En outre, l’absence de dispositifs de financement spécifiques à la franchise est un autre secteur où l’offre bancaire traditionnelle répond mal aux besoins des petites entreprises indiennes. C’est pourquoi le projet de la Banque mondiale vise également à soutenir la mise au point de produits financiers à destination des entreprises franchisées.

La Banque mondiale apporte son concours à la Small Industries Development Bank of India ou SIDBI (a), caisse centrale de développement des MPME, en lui accordant une ligne de crédit de 500 millions de dollars et en soutenant ses initiatives de financement direct ou indirect. L’objectif est d’exploiter le rôle de « faiseur de marché » de la SIDBI afin de stimuler les financements privés.

La ligne de crédit permet d’élargir l’octroi de prêts aux start-up (y compris par des prêts non garantis) et aux entreprises en phase de démarrage tournées vers l’innovation et/ou les technologies. Elle favorise la participation du secteur privé en direction de ce segment par le biais de la rétrocession de prêts, une activité à la pointe de l’innovation financière.

L’initiative FIRST (a) et le mécanisme mondial de financement des PME d’IFC fournissent une assistance technique destinée à élargir la capacité institutionnelle, concevoir et développer de nouveaux produits, aller au-devant des parties prenantes et diffuser ces innovations.

Depuis mars 2017, 265,38 millions de dollars ont été décaissés dans le cadre de ce projet, qui figure parmi les opérations du portefeuille de la Banque en Inde les plus performantes à cet égard.

Un projet qui illustre aussi les initiatives novatrices du Groupe de la Banque mondiale en matière de financement des MPME, avec la volonté d’expérimenter de nouvelles gammes de produits pour les pays emprunteurs, d’étendre les innovations locales et de répondre à l’évolution rapide des besoins d’une économie dynamique.


(Cet article s’inspire du document de travail intitulé What’s Happening in the Missing Middle? Lessons from Financing SMEs [a] qui s’intéresse aux différentes approches de financement des PME. Cette étude passe en revue des stratégies et des cadres d’action pour venir en appui aux PME, en analysant les pistes d’innovation et en se penchant sur plusieurs exemples. Ces enseignements servent d’axes de travail aux équipes sur le terrain dédiées aux PME et nourrissent la réflexion de responsables politiques sur les interventions et les approches possibles.)



Api
Api