publication 11 octobre 2017

Égypte : rapport de suivi de la situation économique (octobre 2017)

La conjoncture macroéconomique montre des signes de stabilisation suite à la libéralisation du taux de change. Des réformes budgétaires importantes sont en cours, des coupes dans les subventions à l’énergie et la maîtrise de la masse salariale contribuant à l’effort d’assainissement des finances publiques.

L’inflation a néanmoins grimpé à des niveaux record, avec une incidence négative sur les conditions sociales. La Banque centrale d’Égypte (CBE) a resserré la politique monétaire et le gouvernement a augmenté les dépenses de protection sociale pour atténuer les effets sur les conditions de vie.

L’économie égyptienne devrait progresser de 4,1 % au cours de l’exercice 16/17 (juillet/juin), un taux légèrement inférieur aux 4,3 % de taux de croissance réelle enregistrés l’année précédente. Après deux trimestres de ralentissement de la croissance, l’activité économique se relance, tirée principalement par la résiliente consommation privée et (dans une moindre mesure) publique, ainsi que par une hausse des investissements, les exportations nettes y contribuant positivement pour la première fois en deux ans, quoiqu’encore légèrement.


Api
Api