Image

Ferid Belhaj

Vice-président, Moyen-Orient et Afrique du Nord

Ferid Belhaj a pris ses fonctions de vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord le 1er juillet 2018. Au cours des 15 mois précédant cette nomination, il était chef de cabinet du président du Groupe de la Banque mondiale.

De 2012 à 2017, il a dirigé, depuis Beyrouth, les activités de la Banque mondiale au Liban, en Syrie, en Jordanie, en Iraq et en Iran. À ce poste, il a piloté les travaux de la Banque sur la crise des réfugiés syriens et ses conséquences dans la région. M. Belhaj a notamment impulsé la création de nouveaux instruments de financement destinés à aider les pays accueillant des personnes déplacées, l’intensification des efforts déployés par la Banque pour soutenir la reconstruction et le relèvement de l’Iraq pendant et après l’invasion de Daech, ainsi que l’accroissement de ses financements en faveur du Liban et de la Jordanie. 

Il était auparavant directeur de la Région Pacifique (2009-2012), pour laquelle il a élaboré une stratégie régionale qui a permis d’augmenter considérablement l’aide de la Banque mondiale aux petits États et États fragiles et de triper les financements de l’Association internationale de développement (IDA), l’institution du Groupe de la Banque mondiale qui accorde des crédits sans intérêt et des dons aux pays à faible revenu.

Représentant spécial de la Banque mondiale auprès de l'Organisation des Nations Unies à New York de 2007 à 2010, M. Belhaj a collaboré avec de multiples organismes de l’ONU sur divers programmes portant principalement sur le changement climatique, les objectifs du Millénaire pour le développement, les États fragiles ou sortant d’un conflit et les crises financière et alimentaire mondiales. 

Entre 2002 et 2007, il a été responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Maroc et a contribué à instaurer un dialogue renouvelé et diversifié avec l’un des pays à revenu intermédiaire les plus performants.

Entré à la Banque mondiale en 1996 comme conseiller juridique senior au sein du Département juridique, M. Belhaj a géré de nombreux projets de réforme judiciaire. Il a également exercé la fonction de conseiller juridique pour plusieurs pays, dont l’Égypte, le Maroc, l’Iran, l’Algérie et la Thaïlande.


Api